Ici, vous aurez accès à une sélection de textes prononcés par le Dr. Celso Charuri, de 1979 à 1981.

18 janvier 1981 (à la fin d'une donation de la Central Geral do Dízimo).

Le jour où le vent a fait place à la brise

Sans la connaissance de leur nature intrinsèque, les végétaux vivaient foulés, fouettés, tourmentés par un souverain : le vent.

Celui-ci, sans même connaître ses limitations, faisait usage de sa plus grande qualité : les rafales de vent, et ainsi il s'imposait. Limité par ses pôles, la pluie, le feu et les tremblements de terre, par inconséquence, se transformaient en tempête, orages, éclairs, volcans, et séismes.

Face à leur situation d'infériorité devant d'aussi puissantes forces, poussés à l’abnégation, les végétaux naissaient et mouraient, sans connaître la VIE.

Ces derniers, relégués pour la pérennité, sous l'imposition de telles forces, tentaient plusieurs issues, quand leur advint, qu'une d'elles serait la RÉACTION ACTIVE.

Durant des siècles et des siècles, ils tentèrent de s'opposer à ces rafales de vent et finirent toujours par être détruits. Ils tentèrent de confronter les tempêtes, les orages, ils finirent par être inondés, noyés. Pour ce qui est des éclairs, des volcans, des tremblements de terre, ils n'obtinrent autre chose que la destruction.

Un jour, néanmoins, une semence portée par la propre rafale de vent, est tombée près d'un saule pleureur, et là a grandi. Une certaine fois, lors d'une forte rafale, signe précurseur de la tempête, elle a vu le saule pleureur se courber et sortir indemne de la force destructrice. Elle a, alors, transmis ce message à tous les végétaux, message qu'elle a appelé RÉACTION PASSIVE.

Peu de temps après, ne voyant plus la raison pour laquelle dépenser tant d'énergie, – sans réussir pour autant à s'imposer -, le vent a cessé de provoquer des rafales et fut, alors, nommé simplement de brise, qui, comprenant l'égalité de position sur un même territoire, commença à distribuer des caresses et, ainsi, maintenir sa propre existence.

Les autres forces suivirent par IMITATION, et la pluie d’orage devint une pluie fine, le feu se régla en chaleur tiède, et la terre accueillit à tous, sans plus de secousses.

DR. CELSO CHARURI
Idéalisateur et Fondateur de PRÓ-VIDA

© Association​ PRÓ-VIDA  – San Paulo – SP – Brésil.  Le contenu de ce site ne doit pas être publié, ni redistribué sans la préalable autorisation.